Quel mode de garde choisir pour votre enfant ?

Partager sur facebook Partager sur twitter Partager sur Google+

Quel mode de garde choisir pour votre enfant?

Il existe différentes formules de garde, au-delà de l’individuel ou du collectif ; il est important d’être au clair avec vos souhaits avant de vous lancer dans la recherche du mode de garde qui vous correspond ainsi qu’à votre enfant. Selon les régions il peut être nécessaire de commencer tôt vos recherches, le nombre de places étant limité et souvent en deçà des besoins.

L’accueil collectif 

L’ensemble des structures collectives, crèche, halte-garderie, micro-crèche, multi-accueil, jardin d’enfants est regroupé sous l’appellation d’EAJE (Etablissements d’accueils du Jeune enfant). Ces établissements reçoivent les enfants jusqu’à 6 ans et ont une réglementation commune. L’autorisation d’ouverture pour une structure de ce type est délivrée par le président du Conseil Départemental ; le contrôle et l’accompagnement sont effectués par les services de PMI (Protection Maternelle et Infantile) du département, le principal financeur en est la CAF.

Leurs missions est d’accueillir les enfants dans un espace collectif pour répondre aux besoins de garde des familles. Le personnel est qualifié avec en grande majorité des puéricultrices, des éducateurs de jeunes enfants, des auxiliaires de puériculture. Le tarif appliqué est en fonction d’un barème établi par la CAF qui tient compte des revenus de la famille et du nombre d’enfants à charge.

Les différents types d’établissements de garde d’enfants :

La crèche collective propose un accueil régulier d’enfants de moins de 6 ans, elle revêt différentes formes

Les crèches municipales, intercommunales qui sont publiques ; elles  peuvent accueillir jusqu’à 60 enfants au maximum.

Les crèches associatives; parmi celles-ci, la spécificité des crèches parentales : les parents sont partie prenante dans le quotidien de la structure entre autre par des permanences. La capacité de l’établissement ne peut dépasser 20 places.

Les crèches non associatives, parmi lesquelles les crèches privées ; les crèches d'entreprises

La micro-crèche regroupe dans un local deux personnes chargées d'encadrer les enfants; l'effectif accueilli est au maximum de 10 enfants. Par rapport aux crèches « classiques », les modalités de fonctionnement sont allégées en ce qui concerne la direction et les qualifications requises pour les personnels auprès des enfants.

La majorité des micro-crèches relève de la gestion privée ; la tarification appliquée est donc libre.

Le jardin d’enfants. Il accueille exclusivement des enfants de plus de 2 ans non scolarisés ou scolarisés à temps partiel. Sa capacité est limitée à 80 places.

La halte-garderie collective propose un accueil occasionnel d’enfants de moins de 6 ans qui peut néanmoins être régulier.

L’entre-deux

Le service d’accueil familial (anciennement crèche familiale)

Il s’agit d’une formule intermédiaire entre l’accueil collectif et l’accueil par un assistant maternel. La crèche familiale, emploie des assistants maternels agréées qui accueillent à leur domicile de 1 à 4 enfants mais également des professionnels qualifiés (puéricultrice, éducatrice de jeunes enfants...) chargés d’encadrer et d’accompagner les assistants maternels.  Par ailleurs une ou deux fois par semaine, les assistants maternels et les enfants se retrouvent dans les locaux de la crèche avec le personnel, ces temps de regroupement collectif visent à favoriser la socialisation et l’éveil des enfants. L'assistant maternel est rémunéré par le gestionnaire de la crèche. Les parents versent leur salaire directement à la crèche (en fonction d’un barème), ce qui simplifie les démarches.

La Maison d’Assistants maternels (MAM)

Depuis 2010 les assistants maternels agréés ont la possibilité de se regrouper et d'exercer leur métier en dehors de leur domicile, dans des locaux appelés "Maisons d'assistants maternels". Les MAM permettent à 4 assistants maternels maximum d'accueillir chacun de 1 à 4 enfants dans un local adapté. Une MAM peut recevoir au maximum 16 enfants simultanément. L'assistant maternel exerçant dans une MAM est salarié du parent qui l'emploie. Il s’agit donc d’un regroupement de professionnels ce qui leur permet de ne pas être isolés avec les enfants gardés, mais les conditions d’accueil sont identiques à celles de l’accueil individuel d’un assistant maternel à son domicile. Chaque assistant maternel est responsable des enfants qui lui sont confiés par les parents et est présent à la MAM durant tout le temps de garde de ces enfants.

L’accueil individuel : L’assistant maternel

Communément appelé « nounou », il s’agit d’une personne physique agréée pour accueillir contre rémunération des enfants à son domicile.

Pour pouvoir exercer, l’assistant maternel doit obligatoirement avoir l’agrément du service départemental de protection maternelle et infantile (PMI) qui seul peut délivrer cette autorisation. Cet agrément détermine l’âge et le nombre d’enfants pouvant être accueillis simultanément. Le nombre maximal d’enfants de moins de 3 ans est de 4. A savoir que, si un assistant maternel a un enfant de moins de 3 ans, ce dernier occupe une place de l’agrément. Sur dérogation, le nombre d’enfants accueillis peut être plus élevé.

La procédure d’agrément est menée par des professionnels du service de PMI. Elle comporte une réunion d’informations, au moins un entretien et une ou plusieurs visites au domicile.

Les entretiens avec le candidat visent à apprécier son aptitude à exercer cette profession, en tenant compte du fait qu’il devra suivre après l’agrément une formation de 120 heures, ainsi que l’initiation aux gestes de secourisme. Les visites de son domicile permettent de vérifier  les conditions d’accueil, notamment la sécurité et l’adaptation du logement à l’accueil d’enfants.

Au cours de ces échanges les professionnels vont s'assurer de sa disponibilité, de sa capacité d'organisation et d'adaptation à des situations variées ;  de son aptitude à la communication et au dialogue ; de ses capacités d'observation et de prise en compte des besoins particuliers de chaque enfant, et des attentes de ses parents ; de sa connaissance du rôle et des responsabilités de l'assistant maternel ; que son habitation ait des dimensions et présente des conditions de confort, d'hygiène et de sécurité permettant d'accueillir des jeunes enfants, et de garantir leur santé, leur bienêtre et leur sécurité ; qu'il identifie les dangers potentiels de son habitation pour les jeunes enfants et prévoit les aménagements nécessaires pour prévenir les risques d'accidents ; qu'il dispose de moyens de communication lui permettant de faire face aux situations d’urgence. (Article R. 4215 du CASF)

Ce texte de loi vous permet de connaître ce qui est attendu de l’assistant maternel car vous serez son employeur. C’est vous qui établirez sa fiche de paie (déclaration d’embauche sur www.caf.fr, déclaration mensuelle de salaire sur www.pajemploi.urssaf.fr). Il n'y a pas de tarif officiel, juste un minima. Pour respecter la législation du travail, le salaire horaire de l'assistant maternel ne peut être inférieur au minimum fixé par la loi, soit 1/8e de (2,25 X SMIC horaire) par heure de garde. Les tarifs varient et sont souvent élevés quand il y a peu de solution alternative (crèche) et peu d'assistants maternels.

 Pour trouver un assistant maternel vous pouvez vous adresser au service PMI de votre secteur qui vous remettra une liste, au RAM (relais assistants maternels) s’il en existe un ou à la Mairie. Il est conseillé de prendre le temps d’échanger avec l’assistant maternel pour vérifier que vos attentes, les besoins de votre enfant  rejoignent sa manière de travailler, vous mettre d’accord sur le salaire, ses congés...

Le Relais Assistants Maternels (RAM)

C’est un lieu de ressources gratuit pour les parents et les assistants maternels. Il  est animé par un professionnel de la petite enfance qui a pour principales missions d’informer et conseiller les parents sur l’ensemble des modes d’accueil,  sur les aides auxquelles ils peuvent prétendre, les accompagner  ainsi que les assistants maternels dans leurs démarches administratives...

C’est également un lieu d’animations. Le RAM propose des ateliers d’éveil et de socialisation pour les enfants, des temps de rencontres pour les professionnels ainsi que des réunions  thématiques ouverts à tous.

Vous possédez dorénavant tous les renseignements pour vous aider dans votre recherche, prenez le temps de bien repérer ce qui existe sur votre secteur, d’échanger avec un professionnel de la PMI ou du RAM ; ces démarches s’entreprennent généralement durant la grossesse.

 

 

Rejoignez nous sur les salons
les plus proches de chez vous :