Bébé à la plage

Partager sur facebook Partager sur twitter Partager sur Google+

En partenariat avec côté Famille

Le bord de mer peut vite devenir un milieu hostile pour les tout petits. Alors, pour que les vacances d'été en famille restent un plaisir, quelques conseils !


Bébé à la mer: l’hygiène avant tout !

Les petits ne sont souvent pas propres avant 2-3 ans. Donc, à la plage, c'est comme à la maison : on leur met une couche, à moins d'aimer courir derrière avec une pelle et un sac à crottes en bandoulière ! Un petit pipi dans la mer, ce n'est pas grave, marcher dedans avant de s'allonger sur sa serviette, c'est bof ! Pour les enfants en plein apprentissage de la propreté, on n'hésite pas à amener le pot : trôner face à la grande bleue, quoi de mieux ? Et il y a fort à parier que votre voisin de parasol ne s'en plaindra pas...
Bébé et soleil: écran total obligatoire !
Chacun le sait, la peau des bébés est très fragile. Quelques dizaines de minutes au soleil sans être suffisamment protégés, et hop, ils chauffent et rougissent, plus ou moins brûlés. Dans l'eau, sur le sable ou, pire, sur un bateau, la réverbération est terrible ! Alors, pour éviter le coup de soleil ou l'insolation, on le répète encore : pas d'exposition pour les tout-petits entre 12 et 16 heures, tee-shirt et chapeau obligatoire, et badigeon de haut en bas avec de la crème solaire écran total.
Indice de protection : 40 minimum, sinon cela ne sert à rien. Et on en met très souvent, même celle qui résiste à l'eau, car elle ne résistera pas, ensuite, à la serviette ! A ce propos, même s'ils ne remplacent pas la crème, les maillots-combi sont particulièrement adaptés aux plus petits, et de plus en plus jolis. Fabriqués en tissu ultra léger et surtout anti-UV, ils les protègent des genoux jusqu'aux coudes, voire aux poignets, sans leur tenir chaud. Pour les plus grands (3 ans), on préfèrera cependant la formule short + tee-shirt anti-UV, car la combi, ils ne peuvent pas l'enlever tout seuls pour aller se soulager !
Bébé à la plage: accessoires indispensables
Oui, c'est bon pour la plante des pieds de bébé de marcher pieds nus dans le sable. Mais si la plage est un peu douteuse (mégots qui traînent par exemple), ou remplie de coquillages coupants, c'est l'occasion de mettre à bébé les « méduses », ces fameuses sandalettes en plastique inventées après guerre par un coutelier auvergnat, ayant conquis la France des congés payés puis l'AOF (Afrique occidentale française) avant de revenir sur nos plages, parées de toutes les couleurs de l'arc-en-ciel... Autre accessoire indispensable : les lunettes. Si vous ne quittez pas les vôtres, pourquoi bébé pourrait-il s'en passer ? Ses pupilles sont plus larges que celles d'un adulte et les tissus moins riches en pigments. De plus, les yeux d'un enfant ne sont pas capables de filtrer les UV avant... 10-12 ans. Donc, pas de chichis, on investit dans une paire avec monture souple et verres filtrants aux normes européennes (marquage « CE »).
Bébé après la plage : la lutte contre le sable !
Quand on rentre, douche obligatoire ! Outre que les plages ne sont pas stérilisées, il reste toujours du sable entre les fesses d'un bout de chou qui a passé deux heures à faire des pâtés. Et si on attend trop, ça peut finir par l'irriter. Cela dit, on n'est pas non plus obligé d'aller sur une plage polluée. En France, la qualité des eaux de baignade est déterminée grâce aux analyses des DDASS (Direction départementale de l'action sanitaire et sociale) et doit respecter la directive européenne de 1976. Toutes les plages sont répertoriées et mesurées sur http://baignades.sante.gouv.fr. A vous de vérifier...